Château Fougas - Fougas 33710 Lansac
vignes@locationfougas.com - 05 57 68 42 15
Château Fougas,
le créateur de la location
de pieds de vigne

Abonnez-vous à notre newsletter

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé.
A consommer avec modération

Les News

Le secret des mycorhizes

Le rêve de tout vigneron est de faire un vin à nul autre pareil, marqué exclusivement par l’originalité de son Terroir…

MycorhizeDans sa quête du Saint Graal viticole, il est aidé par des champignons à vertus tout à fait extraordinaires :
les mycorhizes

Une mycorhize (du grec myco; champignon et rhiza; racine) est le résultat de l’association symbiotique entre des champignons et les racines des plantes.

Une condition essentielle pour que les mycorhizes se développent sur les racines des ceps de vigne est que la terre soit vivante et donc exempte de tout désherbant et de pesticides car ces champignons ont également besoin pour se développer des bactéries du sol.

Le complexe ectomycorhizien est le nom savant pour caractériser cette association entre les champignons, les racines et les bactéries présentes dans le sol.

Les mycorhizes qui colonisent les racines ont la propriété d’apporter aux ceps de vigne les éléments minéraux du sol et particulièrement le potassium qui a une grande influence sur la qualité organoleptique des raisins, elles permettent donc d’apporter au vin l’effet « Terroir ».

A l’inverse une racine « non mycorhizée » aura pour conséquence l’obtention de fruits presque uniquement alimentés par la photosynthèse, donc sucrés mais sans complexité aromatique…

Une autre vertu de ces champignons est que leurs filaments s’étirent d’un cep à l’autre. Il en résulte que ces derniers communiquent entre eux. On peut le constater lorsqu’un pied de cabernet sauvignon, de maturité en principe plus tardive, se trouve planté dans une parcelle de merlot. Le cep de cabernet sauvignon est alors mûr en même temps que les merlots !

La biodynamie, grâce à certaines de ses préparations, favorise la vie organique des sols et le développement des mycorhizes…Et donc l’effet « Terroir »…

Be Sociable, Share!
MENU